Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 août 2014 4 21 /08 /août /2014 09:42

Nelson Mandela

 

Katie Daynes

 

Usborne Edition

 

 

Résumé :

Pour tout savoir sur la vie de l'un des personnages les plus célèbres de l'Histoire. Vérifié par des experts.

 

Mon avis : ****

Un joli petit livre, 19,2x12,8 cm, avec une très belle illustration de couverture !

 

A l’intérieur, on découvre donc toute la vie de Nelson Mandela, depuis sa naissance en Afrique du Sud jusqu’à ses dernières années de sa vie, en passant bien sûr par les grand évènements qui ont jalonné sa vie !

 

A la portée des plus jeunes, ce livre se lit à la façon d’un documentaire grâce à des textes clairs et pas trop longs, des photos et illustrations très réussies !

 

Un beau témoignage à faire découvrir aux enfants ! Un petit format digne des plus grands.

 

64 pages / 5,50€

 

usborne

 

 

Nelson-Mandela-1.JPG

 

Nelson-Mandela-2.JPG

 

Nelson-Mandela-3.JPG Nelson-Mandela-4.JPG

Repost 0
Published by Les Chroniques de Madoka - dans Célébrités
commenter cet article
10 juin 2014 2 10 /06 /juin /2014 10:21

Mandela

Le portrait autorisé

 

Mike Nicol

 

Acropole Edition

 

 

Résumé :

Le 5 décembre 2013, Madiba s'est éteint, laissant la planète en deuil. Ses funérailles le 15 décembre ont eu un retentissement mondial. "Nous avons perdu l'un des êtres humains les plus influents, courageux et profondément bons qu'il nous sera jamais donné de croiser sur cette terre. Il ne nous appartient plus. Il appartient à l'éternité." Barack Obama, éloge funèbre à Neslon Mandela, 15 décembre 2013. "Si je devais revivre ma vie, je ferais exactement la même chose". Nelson Mandela. Cette nouvelle édition est enrichie d'un chapitre de 32 pagesreprenant les hommages posthumes de ses proches et des grands de ce monde, et les photos de la journée des obsèques, clôturant le portrait d'un homme au destin exceptionnel. Avec les témoignages de : sa petite-fille, les représentants de l'ANC, Barack Obama, Kofi Anan, Aung San Suu Kyi, Desmond Tutu, le dalaï-Lama, Bill Clinton, Richard Branson, le pape François,... Mandela occupe une place à part dans notre monde comme dans cet ouvrage qui retrace son long périple vers la liberté. Le livre retrace les années de lutte, de captivité et d'accession au pouvoir d'un homme, illustrés par la plus belle collection de photographies, de documents, de lettres originales et de carnets de prison. Les témoignages d'une soixantaine de compagnons de lutte, d'amis proches et de personnalités comme Bill Clinton, Bono, Thabo Mbeki, Tony Blair, Mohamed Ali, sans oublier Kofi Annan et Mgr Desmond Tutu, qui introduisent l'ouvrage, contribuent à dresser un portrait fascinant, captivant, de cet homme exceptionnel que nous découvrons ici par le regard de ses proches et des documents d'archives. Cette édition comprend également une longue interview exclusive de Nelson Mandela, un " épilogue " de l'écrivain et universitaire Njabulo S Ndebele, qui met en perspective cette extraordinaire aventure humaine et politique qui ne peut laisser personne indifférent.

 

Mon avis : ****

Un très beau livre, 15,5x23,5 cm, avec une très belle illustration de couverture !

 

Un ouvrage magnifique, très complet qui nous permet de découvrir la vie et l’histoire de cet homme inoubliable !

 

Tout commence dans une province entre le Cap et Natal, là où Mandela vivra sa jeunesse heureuse…Puis ses années d’études, la ségrégation noir-blanc, ses premières luttes contre l’injustice, son entrée en politique, sa vie privée chaotique, ses années de captivités, le renouveau sur la fin de sa vie et enfin d’émouvants témoignages de condoléance…

 

Beaucoup d’amis, de proches et de personnalités ont témoigné dans ce livre et contribuent à mieux faire connaître l’homme qui se dissimulait derrière la personnalité que tout le monde connaissait…

 

De nombreuses photos, des coupures de presse, archives…complètent parfaitement le texte et en font un livre remarquable et complet !

 

 

A découvrir absolument !

 

416 pages / 29,90€

 

 acropole

 

Mandela-Le-portrait-autorise-1.JPG

 

Mandela-Le-portrait-autorise-2.JPG Mandela-Le-portrait-autorise-3.JPG

 

Mandela Le portrait autorisé 5

 

Mandela Le portrait autorisé 6

 

Mandela-Le-portrait-autorise-7.JPG

 

Mandela-Le-portrait-autorise-8.JPG

 

Mandela-Le-portrait-autorise-9.JPG

Repost 0
Published by Les Chroniques de Madoka - dans Célébrités
commenter cet article
27 octobre 2012 6 27 /10 /octobre /2012 09:16

Total Recall

L’incroyable et véridique

histoire de ma vie

 

Arnold Schwarzenegger

 

Presses de la Cité Edition

Collection Documents

 

 

Résumé :

Les mémoires très attendus d'Arnold Schwarzenegger, le récit de son parcours étonnant : petit culturiste autrichien immigré aux Etats-Unis, il deviendra l'une des plus grandes vedettes du cinéma mondial, avant d'entamer une carrière politique qui l'a conduit à gouverner la Californie.

 

Mon avis : ****

Un très beau portrait en guise d’illustration de couverture !

 

Dans ce livre, l’acteur nous raconte donc avec pas mal d’émotion et beaucoup de réflexion, sa vie personnelle et professionnelle.

Issu d’une famille autrichienne moyenne, Arnold et son frère ont vécu sous l’autorité inflexible d’un père gendarme et d’une mère assez stricte également. Le jeune homme s’est vite dirigé dans la musculation, domaine où il a excellé puisque plusieurs fois nommé Mister Univers.

Ses titres lui ont permis de se faire un nom aux USA et de tourner dans des films. « Conan le Barbare »  a été son premier succès puis l’acteur n’a jamais cessé de caracoler en tête du box office grâce à « Terminator », « Predator » et bien d’autres encore !

Côté vie privée, une jeunesse assez agitée puis la rencontre avec Maria qui lui permettra de se poser et de fonder une famille de quatre enfants qui sont maintenant tous diplômés.

Côté politique, deux fois gouverneur de Californie, avec de belles réussites et quelques échecs également.

 

Bref ce livre est très agréable à lire, on y découvre un Arnold Schwarzenegger en homme qui a brillamment planifié et réussi sa vie même si sur la fin des déceptions sont venus assombrir un bel horizon.

Que l’on soit fan ou pas de l’acteur, ce récit mérite d’être découvert et apprécié !

 

660 pages / 22,90€

 

pressesdelacite

 

 

 Total-Recall-1.jpg

 

Total-Recall-2.JPG Total-Recall-3.JPG

 

Total-Recall-4.JPG Total-Recall-5.JPG

Repost 0
Published by Les Chroniques de Madoka - dans Célébrités
commenter cet article
2 août 2012 4 02 /08 /août /2012 18:27

Un si beau monstre

 

François Forestier

 

Albin Michel Edition

 

 

Résumé :

Brando, " le plus grand acteur du monde ", un monstre absolu. De ses débuts à New York dans Un Tramway nommé Désir à sa dernière apparition dans The Score, un destin hors du commun. Comment un homme d'une beauté inimaginable, d'une séduction extraordinaire, au talent hors pair a-t-il pu devenir ce fantôme obèse qui s'est enlisé dans le malheur ? Qui n'a pas cessé de déprécier son métier. Qui ne savait même pas combien il avait d'enfants. Qui a assisté, impuissant, au crime de son fils, au suicide de sa fille. ? Comme don Juan, il a eu toutes les femmes, célèbres (Ava Gardner, Shelley Winters, Ursula Andress, Marilyn Monroe, Pier Angeli, Vivien Leigh, Rita Moreno) ou pas (serveuses, vendeuses, passantes) Il a été désiré par des hommes, connus (Tennessee Williams, Jean Cocteau, Laurence Olivier) ou non (journalistes, motards, acteurs). Il a eu trois épouses et un ami. Les épouses sont passées, l'ami est resté jusqu'au bout : Christian Marquand, le comédien du film Et Dieu créa la femme, seul point d'ancrage de la vie de Brando. Mais il a tout gâché pour s'enfoncer dans la nuit : enchaînant les navets, noyé dans la graisse et l'abjection. Ce récit noir, très documenté, est celui d'une déchéance : King Brando, souverain des ténèbres.

 

Mon avis : ****

Après avoir lu la quatrième de couverture je ne m’attendais pas à une biographie ordinaire, et je dois avouer que j’ai bien pensé…Mais même si ce récit détonne parmi les autres il faut bien dire qu’il éclaire la personnalité de ce grand acteur de façon déroutante mais pourtant passionnante !

Je ne suis pas de la génération « Brando », je n’ai du voir qu’un ou deux films avec lui et pourtant sa beauté et son charisme m’avait frappée. Bien entendu, comme tout le monde j’ai appris sur la fin de sa vie ses déboires mais j’ignorai tout de son parcours. Ce livre m’a donc permis de découvrir ce qui se cachait derrière le stéréotype d’Hollywood et bien que la réalité soit cruelle et peut-être un peu décevante (on aimerait bien que la réalité soit pareille qu’au cinéma), j’ai été surprise et captive jusqu’au bout !

 

Certes Marlon Brando a eu un parcours hors norme, recherchant sans cesse l’affection de son père et devant sans cesse protéger sa mère d’elle-même, il ne pouvait plus rester grand place pour de grands sentiments. Brando a donc décidé d’utiliser sa beauté comme une arme et l’on voit son parcours, ses rencontres avec de grand acteurs et actrices (notamment Vivien Leigh, l’inoubliable Scarlett) qui auront tous joué un rôle dans sa vie mais sans jamais le retenir, les femmes et les hommes qui l’ont aimé sans avoir rien en retour à part une trace fugace et même les mères de ses enfants qu’il a laissé en chemin…

Mais ce qu’il faut surtout retenir de Brando, c’est un immense talent et un impressionnant charisme aussi bien sur les planches qu’au grand écran, qu’il a su faire rêver des générations d’hommes et de femmes et surtout qu’au final il  restait simplement l’homme aux prises avec ses contradictions et ses peurs…

 

Jamais un titre de livre « Un si beau monstre » n’aura été aussi proche de la vérité !

 

280 pages / 19,50€

 

albin-michel-copie-1.jpg

 

 

 Un-si-beau-monstre.jpg

Repost 0
Published by Les Chroniques de Madoka - dans Célébrités
commenter cet article
3 novembre 2011 4 03 /11 /novembre /2011 11:26

Je jubilerai jusqu’à 100 ans !

Souvenirs…et bon conseils

 

Marthe Mercadier

 

Flammarion Edition / Gilles Paris SARL

 

 

Résumé :

Qu'on ne s'y trompe pas : devenir centenaire ou pas l'indiffère totalement et le titre qu'elle a choisi pour ces toniques mémoires – qui n'en sont pas vraiment – ne se veut ni un défi à la faucheuse, ni un pari sur le calendrier. Avec Je jubilerai jusqu'à 100 ans !, Marthe Mercadier, l'une des actrices les plus populaires de France, souhaite seulement, à l'heure de souffler ses quatre-vingt-trois bougies, plonger ses lecteurs dans un bain de jouvence et, offrant l'avenir comme rime aux souvenirs, faire au temps qui passe l'humour plutôt que la guerre.
Figure emblématique d'un troisième âge dont le deuxième souffle aspire encore au septième ciel, entrée simultanément en résistance sous les feux de l'occupant et en impertinence sous ceux de la rampe alors qu'elle était encore adolescente, cette battante virevoltante n'a depuis, jamais cessé de lutter contre l'injustice et la morosité, s'engageant même en politique pendant dix ans avant d'en sortir « écœurée ».
Armée à la fois d'une fantaisie hors normes et de valeurs morales sans faille, dotée d'une irrésistible faconde et d'une énergie débordante – pied de nez au bégaiement chronique et à la paralysie accidentelle qui ont marqué sa jeunesse – Marthe demeure le porte-drapeau d'un féminisme et d'une féminité réconciliés et inusables.
Chaque matin, l'ex chouchoute de Mistinguett court encore au bois de Boulogne avec ses gambettes de rêve. Chaque jour, l'ex compagne du mythique Fangio, l'homme le plus rapide du monde, se conduit avec cœur bien qu'en état d'ivresse. L'ivresse de jouer, l'ivresse de vivre, l'ivresse de jubiler qu'elle nous livre comme une recette. La recette de son succès.

 

Mon avis : ****

Quand on lit les mémoires de notre chère Marthe Mercadier, on se sent revigoré ! Toujours aussi pétillante, heureuse de vivre, se moquant des mauvaises langues, et puis 83 ans ce n’est plus un âge canonique ! Marthe a passé son temps surtout à nous faire rire, à oublier nos soucis du quotidien, c’est toujours avec humour qu’elle nous raconte ses petits malheurs et  plus particulièrement ses grands bonheurs, ses amours, la naissance de sa fille qui a fait d’elle une femme à part entière, sans oublier ses petits enfants. Comblée en devenant une maman formidable et une mamy adorable ! Dans ce livre, de magnifiques photos sur les films tournées avec les plus grands, on y découvre une jeune femme ravissante qui a fait battre bien des cœurs. Ses combats aussi contre toute forme d’injustice. Son amour immense pour les animaux transmis à sa fille, fait d’elle une femme encore plus exceptionnelle ! Une pêche d’enfer, la recette est réussie…

Cette lecture est un grand réconfort pour nous tous, un hymne à la vie, au bonheur, rester positif en toute circonstance, chasser les mauvaises ondes, garder l’espoir car il nous fait vivre ! Pas mal d’ingrédients et comme Marthe nous jubilerons jusqu’à cent ans et plus…La couverture en est d’ailleurs un fidèle reflet ! Merci !

 

240 pages / 19€

 

www.gillesparis.com

 

 je-jubilerai-jusqu-a-100ans.jpg

Repost 0
Published by Les Chroniques de Madoka - dans Célébrités
commenter cet article
13 octobre 2011 4 13 /10 /octobre /2011 09:18

 

Geluck enfonce le clou

Textes et dessins inadmissibles

 

 

 

Geluck / Couleurs : Serge Deheas

 

 

 

Casterman Editions / Gilles Paris SARL

 

 

* Ce livre paraîtra le 26 Octobre

 

Résumé :

Deux ans après Geluck se lâche, best-seller réjouissant dans lequel l'auteur du Chat dévoilait sa part la plus sombre, il en remet une couche avec Geluck enfonce le clou. Rien ni personne n'échappe à la férocité de ce Geluck déjanté qui crucifie le politiquement correct à coups de plume rageurs.
Ses dessins n'ont jamais été aussi libres et percutants et chaque texte est un modèle de férocité vacharde dont il est devenu le champion incontesté.

 

Mon avis : ****

Une très jolie et très humoristique illustration de couverture pour cet ouvrage s’annonçant très irrévérencieux !

Dans ce livre au ton volontairement féroce et à l’humour saupoudré au vitriol, Geluck dénonce notre société, les personnalités, et surtout rien n’échappe à son œil caustique…

L’auteur revient sur quelques traits de son enfance marquants mais passe vite à d’autres sujets bien plus intéressants : que ce soit la peine de mort, les religions, la télé, les fêtes qui rythment le calendrier, les faits divers, les personnalités, à chaque fois une double page pleine d’humour et il faut bien le dire avec un fond de vérité, leur sont consacrés. Geluck se moque de tout mais et surtout de lui-même et c’est ce qui est appréciable, car se moquer uniquement des autres et ne pas accepter la critique soi-même est bien malheureux.

35 chroniques et 65 dessins aussi drôles et grinçants que ses écrits composent ce livre. On retrouve bien sûr « Le Chat », son héros favori.

J’ai franchement aimé ma lecture et j’ai bien ri ! Il faut avouer que même tournées en dérision, certaines choses restent cruelles mais il vaut mieux en rire qu’en pleurer !

Je ne connaissais pas les écrit de Geluck, je suis franchement emballée et si vous aussi souhaitez passer un bon moment entre humour grinçant et franche rigolade, n’hésitez pas !

 

144 pages / 18€

 

www.geluck.com

 

www.casterman.com/lechat                                                            

 

www.laminuteduchat.com

 

ww.gillesparis.com             

 

 

 

Geluck-enfonce-le-clou-1.JPG

 

Geluck-enfonce-le-clou-2.JPG Geluck-enfonce-le-clou-3.JPG

 

Geluck-enfonce-le-clou-4.JPG

Repost 0
Published by Les Chroniques de Madoka - dans Célébrités
commenter cet article
16 septembre 2011 5 16 /09 /septembre /2011 09:52

 

Montand, qu’est-ce qu’elles avaient à tant l’aimer ?

 

 

 

Philippe Crocq et Jean Mareska

 

 

 

Presses de la Cité Editions / Collection Document

 

 

Résumé :

Lidia, Edith, Simone, Marilyn, Carole et les autres, toutes les autres, les vraies comme les supposées, Catherine, Isabelle, Barbra, Shirley, on lui en a tant prêté. Certaines ont fait éclore l'artiste, d'autres l'ont accompagné, toutes ont aimé l'homme, Ivo, l'apprenti coiffeur à Marseille devenu l'immense star Yves Montand. Soeur, "pygmalionne", partenaire, épouse, inconnue, mythe ou compagne, ces femmes - et quelles femmes ! - sont au cœur de ce récit ponctué de confidences inédites, de révélations étonnantes, et composent le portrait intime le plus juste d'un homme et d'un artiste d'exception, disparu il y a vingt ans. Et la vérité des propos rapportés n'est pas moins romanesque que la légende.

 

Mon avis : ***

Depuis sa naissance, Ivo Livi, devenu Yves Montand, artiste complet, séducteur et charmeur, a eu une personnalité bien définie. Peut-on s’étonner après que les femmes l’aient tant aimé ? C’est tout simplement aussi parce qu’ils les aiment tout autant ! Grand amoureux des belles femmes, être avec Montand voulait dire être la plus belle de toutes, la plus aimée, la plus enviée…Pourtant c’était un adolescent timide et ce sont les femmes qui ont fait de cet homme ce qu’il est devenu. Sa rencontre avec Edith Piaf a été déterminante pour lui puis Simone Signoret à son tour, devenu son grand amour, sans oublier des coups de cœur pour beaucoup d’autres… son dernier amour, Carole, lui donnera un beau cadeau : son fils Valentin.

Une très belle biographie que les auteurs nous ont relaté ici. Yves est parti bien trop tôt et si vous avez aimé l’homme et le comédien, ce livre vous permettra de le faire revivre dans vos cœurs. Les artistes certes ne nous connaissent pas mais eux font un peu partie de nos vies…

 

300 pages / 20,50€

 

http://www.pressesdelacite.com

 

 

Montand-qu-est-ce-qu-elles-avaient-a-tant-l-aimer.jpg

Repost 0
Published by Les Chroniques de Madoka - dans Célébrités
commenter cet article
8 septembre 2011 4 08 /09 /septembre /2011 09:26

D’une porte l’autre

 

Charles Aznavour

 

Don Quichotte Editions / Gilles Paris SARL

 

 

Résumé :

« Avez-vous déjà observé une porte ? Il en est des neuves et des anciennes, des légères ou des lourdes, des massives, des vitrées, des basses, des gigantesques. Il en est qui claquent, virevoltent à grand bruit, d’autres qui grincent, ou encore se referment sans un bruit. Qu’on s’y frotte, qu’on s’y cogne ou qu’on y tambourine, notre vie n’a jamais pour but que de les franchir. Certaines nous font entrevoir au loin des joies insensées, et se ferment à nous, nous emprisonnent : ce sont les portes malheurs ; d’autres, sous des dehors indociles, s’ouvrent avec grâce, nous libèrent : elles sont nos portes bonheurs. Nous avons soudain la clef en main, et découvrons que c’est la clef d’ut, la clef de sol, la clef des songes, la clef des champs… Mais un jour vient où cela s’arrête, où la vie fout le camp. On met ses pas dans ses propres traces, ce qu’il y avait autrefois de si mystérieux derrière le seuil n’a plus de secret pour nous. Alors on se rappelle ce temps béni ou l’on enfonçait des portes ouvertes, par simple fierté, pour le plaisir d’émerger de l’ombre, et la saveur de ce moment nous vient comme un doux regret. Car les obstacles se sont enfuis et nous manquent. Verrouillées hier, les portes ont déployé leurs deux battants, le parcours est semé de roses et tressé de lauriers. C’est qu’il est temps de partir, même si quitter n’est pas un mot que l’on aime. J’ai vécu ma vie de seuil en seuil, abandonnant le vestibule de l’ignorance pour pénétrer dans l’antre du savoir, celui des coulisses pour entrer en scène, celui de la pauvreté pour enfin « m’en sortir », jamais satisfait, sans cesse idéaliste, toujours confronté à une porte plus haute, plus épaisse, prétendument infranchissable, et la franchissant. De l’ombre à la lumière, il n’y avait donc qu’un pas, mais ce pas-là, il a été l’affaire de toute mon existence ».

 

Mon avis : ***

Une très belle autobiographie où Charles Aznavour retrace ses espoirs, son désir de réussir et il y est parvenu grâce à ses convictions et à son talent. Ses merveilleuses chansons ont fait le tour du monde. Il nous apprend pas mal de choses sur sa vie et en particulier avoir quitté l’école à dix ans par manque de moyens financiers. Je trouve que son succès et ses textes admirables dont il est l’auteur, étaient innés chez lui, donc ce qu’il a accompli est en grosse partie dû à lui-même et il a su surmonter admirablement les manques qu’il aurait pu avoir en ayant arrêté l’école si tôt.

Pour le reste, certains ont su voir l’homme exceptionnel qu’il allait devenir. Une vraie chanson fait partie de notre vie et on peut la chanter des années lumière après sa création, celles de Charles en sont la preuve ! Il revient beaucoup sur son âge, on ne peut pas remonter le temps ni l’arrêter, mais l’on peut rester jeune dans sa tête et quand je vois l’énergie qu’il déploie encore, surtout avec ses prochains concerts, je me dis c’est vrai que vous prenez de l’âge, monsieur Aznavour, mais vous ne vieillissez pas !

En rédigeant ma chronique, je viens d’apercevoir Charles à la télévision avec des auteurs, des chanteurs et où il est question de ce livre, « D’une porte l’autre ». Pour ses fans inconditionnels, je leur conseille celle lecture, qui je n’en doute pas, leur procurera un grand bonheur…Merci pour cela !

 

163 pages / 14,90€

 

www.charlesaznavour-lesite.fr

 

www.gillesparis.com

 

D-une-porte-l-autre-charles-aznavour.jpg

Repost 0
Published by Les Chroniques de Madoka - dans Célébrités
commenter cet article
17 juin 2011 5 17 /06 /juin /2011 13:02

Né quelque part

 

Maxime Le Forestier

 

Don Quichotte Editions / Gille Paris SARL

 

 

Résumé :

Dans un ouvrage écrit à la première personne, Maxime Le Forestier dessine son portrait avec la rigueur, l'honnêteté et la sensibilité qu'on lui connaît. L'enfant, élevé dans une famille musicienne et dont le père disparut pendant quinze ans, fit ses débuts dans l'ombre des deux Georges (Moustaki et Brassens) et connut le triomphe d'un premier album empli de tubes. Après les glorieuses années soixante-dix du succès populaire et de la vague hippie, ce chanteur-guitariste subit le désamour du public et une longue traversée du désert, qui prit fin le jour où il créa « Né quelque part », chanson incontournable devenue un hymne antiraciste.
Si ce livre est le fruit d'un premier travail entrepris par Maxime Le Forestier avec Sophie Delassein (et paru en 2005 sous forme d'entretiens), il en est surtout une version remaniée et considérablement augmentée. En six ans, les échanges du chanteur et de la journaliste se sont enrichis (une tournée a eu lieu, de nouvelles chansons ont vu le jour, la célébrité de l'artiste n'a cessé de grandir et de s'affirmer...) et Maxime Le Forestier a souhaité se livrer cette fois à un véritable récit, intime et poignant, de sa vie et de son parcours. Né quelque part, un ouvrage en partie inédit, permet au lecteur d'entendre la voix de ce personnage discret, qui brille par sa variété et sa longévité musicale et suscite depuis toujours la curiosité, tant on en sait peu sur sa vie et ses opinions profondes.
L'année 2011 est d'ailleurs importante pour Maxime Le Forestier : au mois de juin, il célébrera les quarante ans de son voyage jusqu'à San Francisco et de son séjour dans la mythique "maison bleue". À l'occasion de cet anniversaire, un événement colossal est organisé. Il s'agira de repeindre la maison en bleu, d'y apposer une plaque commémorative, et de reprendre, avec de nombreux artistes, l'intégralité du premier album éponyme.

 

Mon avis : ***

Maxime Le Forestier a su conquérir un public diversifié, des chansons géniales que l’on a plaisir à fredonner car elles sont indémodables ; d’abord par leur texte, une vraie musique avec une belle histoire à raconter sur des thèmes différents. Il sait trouver les ingrédients nécessaires pour nous les concocter avec amour.

Dans cette biographie, il nous parle de sa famille, de sa plus tendre enfance, de la perte d’êtres chers et surtout de son fils dont il est très proche. Aussi de ses amis, de ses albums à succès. C’est un homme calme et serein, à l’écoute des autres. Artiste discret, une vie professionnelle qui dure dans le temps.

Ce livre est une très belle réussite sur les anciens souvenirs, les présents et beaucoup d’autres à venir. Il nous les fait partager avec beaucoup de pudeur et de passion. Lisez « Né quelque part » pour entrer dans le monde de l’homme et de l’artiste, vous ne le regretterez pas ! Et n’oublions pas Sophie Delassein pour son aide précieuse. Merci à tous les deux !

 

348 pages / 19,90€

 

www.gillesparis.com

 

Ne-quelques-part.jpg

Repost 0
Published by Les Chroniques de Madoka - dans Célébrités
commenter cet article
23 mai 2011 1 23 /05 /mai /2011 10:02

William et Kate, un amour royal

 

Mark David

 

L’Archipel Editions

 

 

Résumé :

Si chacun sait que William, fils aîné de Lady Di et du Prince Charles, né en 1982, est l’héritier de la couronne d’Angleterre, moins nombreux sont ceux qui connaissent Kate Middleton, sa future épouse, et les détails de leur déjà longue et tumultueuse relation, entamée en 2001. Comment se sont-ils rencontrés ? Qui est Kate ? De quel milieu vient-elle ? Quelle éducation a-t-elle reçu ? Pourquoi William et Kate se sont-ils séparés avant de reprendre leur idylle ? La reine Elizabeth apprécie-t-elle la jeune femme ? Et, surtout, Kate fera-t-elle, le moment venu, une bonne reine ? De leur enfance à leur rencontre, Mark David évoque les grandes étapes et les petits détails d’une love story née dans le plus grand secret. Un portrait du couple, où sont évoqués l’histoire d’amour de Charles et Diana et celle de Harry, le frère cadet de William, avec la très sexy Chelsy Davy, étudiante sud-africaine.

 

Mon avis : ***

29 Avril 2011 : William et Kate se sont enfin dit oui ; une union mûrement réfléchie, ils se connaissent depuis dix ans et à près de trente ans ce ne sont plus des gamins. Cela dit, on leur souhaite sincèrement un avenir sans nuage.

Dans cette rétrospective, Kate est plutôt le centre d’intérêt, à côté de son mari désormais, elle fait figure d’inconnue, surtout pour nous. Un petit retour en arrière, c’est une jeune fille qui a toujours aimé la vie, on ne peut pas le lui reprocher. Issue d’une famille honorable, même si ses origines ne sont pas nobles, je ne vois pas où est le problème…, n’est-il pas vrai que nous sommes tous égaux. Les monarchies voisines de notre pays, j’en ai compté sept peut-être plus, tout comme William, ne se sont pas embarrassées de tels préjugés. Je les en félicite, pour eux, c’est la personne en premier qu’ils ont choisi et non leurs titres de noblesse…

Diana fait partie aussi de cette écriture, grande absente, elle aurait été si heureuse du bonheur de son fils. C’était une mère qui aimait par-dessus tout ses enfants et une femme remarquable par les activités caritatives qu’elle a menées.

Ce livre retrace l’histoire de la famille d’Angleterre avec ses  joies et ses peines. De très belles photos complètent parfaitement l’ouvrage. Merci à l’auteur pour ce très bon moment de lecture !

 

192 pages / 18,50€

 

www.editionsarchipel.com

 

William-et-Kate--un-amour-royal-1.JPG

 

William-et-Kate--un-amour-royal-2.JPG

Repost 0
Published by Les Chroniques de Madoka - dans Célébrités
commenter cet article

Présentation

  • : Les chroniques de Madoka
  • Les chroniques de Madoka
  • : Si vous êtes fan de bd, dessin animé,cinéma, manga, héroïc fantasy, horreur, fantastique, roman... alors restez sur mon blog tout est ici :o)
  • Contact

Recherche

Thèmes 2