Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 février 2011 7 13 /02 /février /2011 11:11

Le destin d’Honorine

 

Hubert de Maximy

 

Presses de la Cité Editions / Collection Terre de France

 

 

Dans le haut Velay, au XIXème siècle, le roman d’une « Rastignac au féminin » dans l’univers de la dentelle…

 

Résumé :

« Tout commença vraiment le jour où la jeune Honorine Feynerolles posséda un crayon. » En cachette des siens, une petite paysanne apprend seule à lire et à écrire. Mûrie trop vite au sein d’une fratrie de brutes, elle décide de s’arracher à la misère et de construire son destin.

Au village d’Aubissoux, quand elles ne triment pas au champ, les femmes frottent au lavoir ou font de la dentelle au carreau. A treize ans, médiocre ouvrière, Honorine sauve son rêve, devenir la reine de la dentelle, grâce à sa belle écriture. A Craponne, petite ville voisine, un fabricant de dentelle la recrute. Discrète, intelligente et patiente, elle va tout y découvrir, y compris la loi de la jungle…

 

Mon avis : ***

Encore une très belle histoire de terroir et de mœurs dans cette très intéressante Collection Terre de France.

Dans ce récit, nous faisons connaissance avec la jeune Honorine, petite fille déterminée et intelligente mais née dans la mauvaise famille : sa mère trime du matin au soir à la ferme pour élever sa nombreuse progéniture et le père quand il ne travaille pas, dépense sa maigre paie au café du coin. Voulant à tout prix échapper à cette misère, Honorine parvient à travailler dans le milieu de la dentelle mais n’étant pas assez douée pour le dessin, elle devra trouver une autre voie pour arriver à ses fins…

Une description réaliste et poignante de la classe pauvre au 19ème siècle, les femmes se tuent à l’ouvrage, les hommes leur donnent à peine de quoi apaiser la faim de la tribu, pour les filles l’instruction est un luxe ! Certes à force de travail on peut arriver à avoir un salaire décent mais la femme devra toujours emprunter une voie plus compliquée que l’homme.

Honorine est ici déterminée et rusée, mais sa famille ne l’aidera pas à s’en sortir au mieux. Violence, brutalité, sont le lot quotidien de la jeune fille qui trouvera cependant au bout du chemin une raison d’espérer…

La dentelle : qu’elle est magnifique autour d’un chapeau, en ornementation de jupe ou de corsage, mais ce que les coquettes ne voient pas, c’est le travail intense qu’il faut fournir pour obtenir cette magnifique parure. Et bien entendu les ouvriers exploités et sous-payés, les manigances…

L’auteur a su heureusement éclairer ce récit plutôt sombre, de magnifiques descriptions de paysages, de force, de volonté et bien sûr d’amour qui viendra quand même montrer le bout de son nez…

 

360 pages / 19,50€

 

www.collection-terresdefrance.fr

 

Le-destin-d-Honorine-copie-1.JPG

Partager cet article
Repost0

commentaires

A


Ma cousine s'appelle Honorine, ça fait bizarre de voir son prénom sur un livre!


Très jolie blog en tout cas!


http://alice815.unblog.fr/


Alice



Répondre
L


Bonjour,


Merci pour votre appréciation,


J'irais vister le vôtre également,


Bonne journée :o)



Présentation

  • : Les chroniques de Madoka
  • : Si vous êtes fan de bd, dessin animé,cinéma, manga, héroïc fantasy, horreur, fantastique, roman... alors restez sur mon blog tout est ici :o)
  • Contact

Recherche

Thèmes 2