Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 août 2011 2 23 /08 /août /2011 15:35

 

La liseuse d’icônes

 

 

 

Nicole Calfan

 

 

 

L’Archipel Editions

 

 

Résumé :

Paulette, grande gigue rousse de 13 ans, vit à La Rochelle où elle travaille, sur le port, en plein air, dans la crêperie de sa mère.
Au même moment à Athènes, Théodora, petite fille gâtée par son père, vit une enfance dorée, mais troublée par la fragilité d'une mère ombrageuse et taciturne. Dix ans plus tard, Paulette est devenue nourrice. Théodora, elle, habite seule dans le grand appartement où son père l'a installée à Paris, après le mystérieux suicide de sa mère.
Devenue artiste, Théodora « écrit » (peint), et « lit » des icônes. En proie à une grande solitude, elle décide de prendre une gouvernante. C'est ainsi que Paulette entre dans sa vie. Une rencontre qui va tout changer...

 

Mon avis : ***

Une culture différente, un monde différent, des pays éloignées ; Paulette et Théodora ne pouvait se rencontrer. On dit que le hasard fait bien les choses. Théodora vit à Paris, sa mère est morte et son père qu’elle adore et réciproquement, s’est établi dans le Midi. La jeune femme « écrit » (peint) et lit des icônes. Pour ne plus être seule, elle décide de prendre une gouvernante. Paulette a maintenant quitté La Rochelle, où elle travaillait dans la crêperie de sa mère ; l’annonce l’intéresse et d’emblée elle est adoptée par Théodora. Grâce à elle, un peu moins de solitude, son père lui manque et l’amour avec un grand A est absent de sa vie. A vingt-six ans, elle a connu quelques petites aventures sans lendemain. Paulette est là pour le ménage, la cuisine et aussi pour la protéger de cette existence vide de tous sentiments amoureux. Certes, elle va aimer sans être payée de retour et se laisser glisser dans une espèce de folie où rien ne pourra la retenir même pas sa Paulette…

Nicole Calfan nous invite à la réflexion sur la solitude qu’elle a connue elle-même, un témoignage bouleversant par le biais de son roman. La solitude ne vaut pas toujours dire être seul, on peut très bien vivre en famille et ressentir ce sentiment d’abandon…

Un très beau livre à découvrir !

 

240 pages / 17,95€

 

www.editionsarchipel.com

 

 

la-liseuse-d-icones.jpg

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Les chroniques de Madoka
  • : Si vous êtes fan de bd, dessin animé,cinéma, manga, héroïc fantasy, horreur, fantastique, roman... alors restez sur mon blog tout est ici :o)
  • Contact

Recherche

Thèmes 2