Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 mai 2011 1 30 /05 /mai /2011 08:57

Cent mille journées de prières

Livre premier

 

Michaël Sterckeman & Loo Hui Phang

 

Futuropolis Editions

 

 

Résumé :

Louis a huit ans. Il vit avec sa mère, Laurence, dans une morne banlieue normande, au début des années quatre-vingt. C'est un enfant solitaire et contemplatif. Il n'aime pas parler, il «préfère être seul; en groupe, il se sent stupide», il est le premier de sa classe, mais il ne sait s'il aime l'école ou pas, il s'ennuie... Seul Eurasien de son quartier, il est en but au racisme ordinaire des enfants, des adultes aussi... Sa mère, française, est infirmière dans un hôpital et travaille beaucoup. Elle pleure souvent aussi et Louis ne sait pas pourquoi. Il ne sait pas non plus qui est son père, où il est, ce qu'il fait ou a fait... Louis traîne sa différence comme un étrange fardeau. Laurence, visiblement tourmentée par la séparation d'avec le père de Louis, élude toute conversation à ce sujet. Pour tromper la solitude de son fils, elle lui offre un canari. Peu à peu, un lien intime et secret se tisse entre l'enfant et l'oiseau. Louis est persuadé que l'oiseau connaît tous les secrets de sa famille, et il pense qu'il essaye de lui expliquer, de l'aider à trouver la vérité...

 

Mon avis : ****

Un très bel album, 21,4x29 cm, avec une illustration de Louis et son canari en noir et blanc que je trouve magnifique de simplicité, cette couverture attire immanquablement l’œil !

Louis, jeune garçon eurasien, vit en Normandie et sa vie n’est pas facile. A l’école, les autres enfants le tiennent à l’écart, sa mère refuse obstinément de lui dire qui et qu’est devenu son père…Pour ne pas qu’il soit trop seul, elle lui offre un canari qui deviendra son confident et à qui il confiera ses joies et ses peines. Un jour, sa mère reçoit un appel d’un ami du Cambodge, Louis se prend à espérer…

Un premier tome magnifique d’émotions à fleur de peau, de retenue, de non-dit. Louis est un garçon fragile mais pourtant optimiste. Il espère toujours la venue du père inconnu mais s’inquiète parfois du mutisme et du chagrin de sa mère. Solitaire, il s’attachera très rapidement à son petit compagnon qui viendra même le visiter dans ses rêves…

Le thème de l’ami qui reste après la mort et lui donne des conseils dans son sommeil, donne une dimension fantastique au récit. On a l’impression que Louis va enfin savoir ce qui est arrivé à son père mais il se passe toujours quelque chose avant la fin.

Réalisé complètement en noir et blanc, les dessins tout en rondeur, les ombres, donnent une intensité poignante aux personnages et au récit. Il faut avouer que le thème abordé se prête bien à ces tons mélancoliques.

J’ai totalement adoré que ce soit l’histoire ou les graphismes ! Il y a une telle émotion qui se dégage de cet album qu’on ne peut s’interrompre avant de l’avoir terminé !

L’introduction écrite par l’auteure permet de mieux situer le récit dans une réalité d’évènements assez tristes qui eurent lieu au Cambodge, et elle a, avec un talent inouï, su retranscrire avec pudeur et émotion, une partie des évènements qui lui sont arrivés.

Bravo à l’auteure et à l’illustrateur pour ce magnifique album, j’attends avec impatience et émotion le second livre qui j’espère sortira assez rapidement.

Et bien entendu, merci également à Futuropolis pour sortir des titres de cette qualité !

 

120 pages N&B / 20€

 

www.futuropolis.fr

 

Cent-mille-journees-de-prieres-1.JPG

 

Cent-mille-journees-de-prieres-2.JPG Cent-mille-journees-de-prieres-3.JPG

 

Cent-mille-journees-de-prieres-4.JPG

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Les chroniques de Madoka
  • : Si vous êtes fan de bd, dessin animé,cinéma, manga, héroïc fantasy, horreur, fantastique, roman... alors restez sur mon blog tout est ici :o)
  • Contact

Recherche

Thèmes 2